Se ressourcer et retrouver de l’énergie.

1) Premier acte : Sortez les tongues !

Plusieurs pistes s’offrent à vous. Nous les avons toutes expérimentées. Bien évidemment, tout ne sera pas réglé. Mais cette période estivale est propice pour se ressourcer et s’éloigner de ce qui provoque le fameux incendie. Cette distance permet en premier lieu une prise de recul.

L’urgence est de vous déconnecter : fini la lecture des mails. La connexion 24h/24 prend fin. Vous débranchez votre mental pour enfin retrouver votre vie.

Un repos de l’esprit vous est nécessaire et c’est ce que nous vous proposons. Loin du brouhaha de la vie professionnelle. Accordez-vous ces instants pour pouvoir ensuite faire face.

« Se déconnecter pour plus de créativité », message de Haut les Masques  l’été dernier.

 

 2) Retrouvez une bonne hygiène de vie

Vous avez une période de repos qui s’offre à vous. Elle est favorable pour retrouver une hygiène de vie, premier pas vers un nouvel équilibre. Il serait bien de réapprendre et réintégrer un certain nombre de choses :

 Mangez sainement

Retrouvez le plaisir de manger, de partager des repas, de savourer les plats en retrouvant la stimulation de vos 5 sens :

  • Préparez des plats colorés, agréables à regarder
  • Goûtez, dégustez votre repas, retrouvez vos « madeleines de Proust » et vos aliments favoris, ceux qui vous rappellent des moments heureux.

Prenez soin de votre sommeil

  • Ralentissez votre rythme : Dans ces périodes difficiles, les nuits sont courtes, agitées.
  • Prenez soin de vous, en cultivant le calme, vous commencerez à retrouver une certaine quiétude.
  • Evitez les excitants tel que le café, la cigarette, l’alcool. Ce sont de faux amis !
  • Pour récupérer de la fatigue accumulée, prenez l’habitude de faire la sieste et cultivez le farniente.
  • Apprenez à ne rien faire.

Flânez pendant ces quelques jours : « ce n‘est pas suspendre le temps mais s’en accommoder sans qu’il nous bouscule ».

Prenez le temps et savourez chaque instant présent. C’est délicieux et tellement enrichissant.

« Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs. »F. De La Rochefoucault.

3) Restez dans votre zone de confort

La zone de confort  est celle qui nous procure le meilleur épanouissement, le milieu idéal, confortable, sécurisant. Il nous donne la possibilité de nous ressourcer, de nous sécuriser,
de nous reposer parfois pour faire une pause.

En période de difficultés, de faiblesse,de fatigue, c’est l’endroit à investir pour se préserver.

Action, sport, contacts, solitude, farniente… À vous de choisir votre façon de vous ressourcer !

Il est temps de recharger les batteries, de se laisser aller.

  • Dans un premier temps, dirigez-vous vers votre zone de confort pendant quelques jours.
  • Aucune violence à votre égard : vos plaisirs, vos facilités, comment aimez-vous vous reposer. Certains se ressourcent dans l’action, le sport, les contacts, la solitude, dans le farniente. À vous de choisir.
  • En tout cas, donnez-vous le temps de prendre soin de vous, de rêver à votre façon.

Ensuite les batteries commencent à se recharger. Vous pouvez commencer à sortir la tête et découvrir d’autres choses, sortir un premier pied de ce cercle de confort et explorer d’autres possibilités que ce temps libre vous permet.

Pour en savoir plus sur cette zone de confort lisez « Zone de confort – zone de défi »

4) Savourez l’instant présent

« Les Hommes perdent la santé pour accumuler de l’argent,ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par non-vivre ni le présent, ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir… Et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu. » Le Dalaï Lama.

Pour investir l’instant présent et vivre consciemment :

  • Observez : vivez consciemment avec vos 5 sens ; regardez, écoutez, sentez, ressentez, touchez.
  • Respirez consciemment : premier clef d’accès au calme. Cette respiration consciente est un temps de rappel à soi. Dans votre journée, créez cet espace de vie. Prenez conscience de votre respiration, concentrez-vous sur l’inspiration et l’expiration. Sentez l’énergie vitale en vous. Prenez conscience de votre corps et des sensations et détendez-vous. Ne profitez que de l’instant.
  • Engagez-vous à créer, chaque jour, une occasion de savourer l’instant présent.

5) Cultivez la joie et la pensée positive

Tout d’abord, si nous voulons être dans l’instant présent dans les meilleures conditions, il est important de prêter attention aux aspects positifs et à toutes les informations positives.

« Le négatif, c’est comme un moustique ! Il est très petit par rapport à la taille, mais on ne voit et n’entend que lui » Josiane de Saint-Paul.

Dans ces périodes d’épuisement professionnel, le positif est écarté totalement de la vie. Prenez l’habitude de :

  • Listez ce qui est positif autour de vous.
  • Faites un bilan positif de votre journée.
  • Apprenez à utiliser un vocabulaire positif et reformulez, si tel n’est pas le cas.
  • En cas de difficultés face à une situation : reconnaissez votre difficulté et ensuite changez votre représentation de la situation en ayant toujours à l’esprit la possibilité de progresser. Trouvez des solutions.
  • Regardez le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. Vous pouvez aussi appliquer la théorie du petit pas : un pas après l‘autre.
  • Souriez ! Pour les spécialistes des neurosciences : « Il existe dans le cerveau un système réservé aux sentiments positifs. Activé en permanence, il permet d’être plus souvent optimiste que pessimiste et d’avoir une vision positive de la vie ». Dès le réveil souriez à cette nouvelle journée qui se présente à vous. Pour en savoir plus lisez Le sourire

6) Une Histoire à méditer : Le Roi déprimé et le sage

Une vieille histoire soufie raconte qu’un roi vivait jadis dans son riche royaume, mais il était déchiré entre le bonheur et le découragement. La moindre petite chose le contrariait

beaucoup ou provoquait chez lui une réaction vive et sa félicité se transformait en déception et en désespoir. Vint un temps où le roi en eut finalement assez de lui-même et de la vie. Il envoya quérir un sage qui vivait dans son royaume et qu’on disait illuminé.

Lorsque le sage arriva à la cour, le roi lui dit : « Je veux être comme toi. Peux-tu me donner quelque chose qui m‘apportera l’équilibre, la sérénité, la sagesse et l’estime de soi. Je suis prêt à payer n’importe quel prix.

Le sage répondit au roi : « Je peux peut-être vous aider, mais le prix à payer est si grand que votre royaume tout entier n’y suffirait pas. Par conséquent, ce sera un cadeau que je vous ferai si vous voulez bien l’honorer.

Le roi lui donna sa parole et le sage partit.

Quelques semaines plus tard, le vieux sage revint et tendit un coffret en jade sculpté au roi. Après avoir ouvert le coffret, le roi y trouva un simple anneau d’or. A l’intérieur de l’anneau, il y avait une inscription qui disait : « Cela aussi passera. »

« Quelle est la signification de cette inscription ? », demanda le roi.

« Portez cet anneau tout le temps », lui répondit le sage. Quoiqu’il vous arrive, avant de qualifier les choses de bonnes ou mauvaises, touchez l’anneau et relisez l’inscription. Ainsi vous serez toujours en paix. »